Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Une autre utilisation des plantes génétiquement modifiées : la production de molécules à usage thérapeutique.

Questions de société

Quand on parle d’OGM, beaucoup d’entre nous pensent « plantes génétiquement modifiées ». Et en règle générale on y associe souvent l’idée de résistance à un herbicide. Ce que l’on sait moins, c’est que les plantes génétiquement modifiées peuvent avoir bien d’autres applications, notamment pour la production de molécules à usage pharmaceutique : anticorps, protéines, métabolites, etc. Les avantages liés à l’utilisation des plantes pour ces productions sont nombreux : sécurité sanitaire, coût, réactivité, rendement, etc. Alors bien évidemment ces plantes ou ces cellules végétales sont souvent cultivées dans des conditions très contrôlées dans des serres ou des laboratoires.

Nous verrons donc à travers quelques exemples comment ces biotechnologies vertes permettent par exemple de produire des sérums anti-Ébola, de l’artémisinine (un agent antipaludéen) ou encore des vaccins contre la grippe.