Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Une heure une oeuvre : «Autour du Concerto pour piano en Sol de Maurice Ravel»

Musicologie

piano ravel

A la fin des années 1920, Ravel répond à deux commandes quasi simultatément. Il s'agit pour lui, de mener de front la composition de deux concertos pour piano, l'un dédié à la grande pianiste Marguerite Long, l'autre à Paul Wittgenstein, blessé de guerre et amputé du bras droit. Il est difficile de se plonger dans l'univers du Concerto en Sol sans le "comparer" à l'autre grand concerto qu'est le Concerto pour la main gauche.

En évoquant le Concerto en Sol, Ravel a revendiqué assez explicitement l'idée qu'un concerto devait garder une certaine légèreté de facture et de ton au point même d'envisager de le sous-titrer "divertissement".

Nous verrons que, derrière cet affichage de légèreté et de brillance sans profondeur, se cache un immense chef d'oeuvre musical du vingtième siècle, et sûrement l'un des concertos pour piano les plus inventifs du répertoire pianistique et du vingtième siècle.