Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Une heure, une œuvre : La 3ème Sonate pour violon et piano op. 108 de J. Brahms

Musicologie

Brahms

Au printemps de l’année 1886, Johannes Brahms quitte momentanément Vienne pour rejoindre les bords du Lac de Thun en Suisse. « Ici, c’est merveilleux » écrira-t-il à son ami Kallbeck. Dans ce cadre paisible où il trouve du repos et le contact de la nature, Brahms composera aussi ses plus grandes pages de musique de chambre, et notamment sa troisième (et dernière) sonate pour violon et piano.

Contrastant avec les deux premières sonates par sa facture, son écriture et son caractère, cette oeuvre témoigne de la grande profondeur expressive d’un compositeur de 55 ans au sommet de son art. Par l’écoute de moments clés et forts de cette partition dense, nous tenterons de mettre en relief toute la richesse musicale qui fait de cette sonate une des grandes pages de la musique romantique