Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Jean-Jacques Zilbermann, humour et autobiographie.

Histoire du cinéma

Né en 1955, ce metteur en scène discret, qui a tourné 5 films entre 1993 et 2014, se situe dans le créneau très particulier de l’autobiographie teintée d’autodérision. L’intérêt de ce créateur est qu’il réussit, tout en tricotant la double thématique de la judéité et de l’homosexualité, à donner à son autoportrait une portée universelle. (Victor Hugo disait « Quand je dis ‘je’, c’est de vous que je parle, malheureux ! ») Nous évoquerons plus particulièrement, au cours de la séance, Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents communistes (1993), L’homme est une femme comme les autres (1998), La folle histoire d’amour de Simon Eskenazy (2009), et A la vie (2014).