Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Eugène Boudin, précurseur de l’impressionnisme et chercheur de l’instantanéité

Impressionisme

  • Mercredi 14 Octobre 2015
    14 h 30 16 h 00
  • Maison des syndicats
boudin

Il commença sa carrière en tant que papetier-encadreur au Havre. Encouragé par Jean-François Millet, il se rend en 1851 à Paris, pour 3 ans, grâce à l’obtention d’une bourse, pour étudier la peinture. Il s’inscrit au Louvre comme élève-copiste. Très vite le jeune Boudin à la conviction que « les romantiques ont fait leur temps. Il faut désormais chercher les simples beautés de la nature, la nature bien vue dans toute sa variété, sa fraîcheur. » Né à Honfleur, Boudin restera fidèle à cette côte normande – son motif de prédilection.

Il deviendra l’un des maîtres du paysage marin. Passionné par « les états de l’atmosphère selon le lieu, l’heure et le vent », Boudin va exercer une immense influence sur le jeune Monet, âgé de 17 ans et rencontré en 1858.

La légèreté de sa touche, la transparence de ses ciels, ses brouillards nacrés, ainsi que la luminosité de sa palette retiendront toute l'attention des impressionnistes avec lesquels il exposera lors de leur première manifestation en 1874. Malgré sa réticence à utiliser la division du ton et à rendre de façon colorée les ombres, BOUDIN sera considéré par tous ces jeunes artistes comme un maître incontestable.