Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Quatrième et dernier épisode du polar du groupe écriture

Publié le 13-11-2019

cafe

Résumé 1ère partie :

Un café : « L’embuscade ». Son patron : Norbert. Une cliente : Amandine Bourgeois, infirmière. Elle observe deux individus un peu louches qui se trouvent au comptoir. Elle reconnait l’un deux, Richard Tournesol. Il est avec un compère, Jacques. Ils viennent de découvrir dans la presse la mort de Maître Vasseur, ancien patient d’Amandine. Visiblement ce décès les perturbe. Rien n'est dit sur les causes de cette mort et cela intrigue.

Amandine est-elle, elle-même, un peu louche ? Elle est convoquée au commissariat dans le cadre d’une enquête préliminaire. Interrogée par Bernard Lacombe et Vincent Tillier, confrontée à une lettre anonyme, elle reconnait avoir eu des relations intimes avec l’avocat et avoir eu des sentiments pour lui. 

Résumé 2ème partie :

Amandine est toute chiffonnée. Est-ce à cause d’une entorse ? Simplement à cause de cela ? Elle se confie au patron du bar et affirme n’avoir rien à voir dans la mort de l'avocat. L'inspecteur Lacombe a retrouvé l’auteure de la lettre anonyme, Sophie Dumange, et l' interroge. Puis il rencontre le commissaire avec qui il fait le point sur son enquête : Amandine a accès, par son travail, à de la morphine. Cependant le médecin légiste est formel : la mort de Maitre Vasseur n'a pas de lien avec cette substance.

Résumé 3ème partie :

Richard et Jacques cherchent toujours la cause de la mort de Maître Vasseur. Ils ont enquêté auprès de Matthieu, une ancienne connaissance, lui-même en cheville avec Cédric, l’ex d’Amandine. Matthieu révèle que Norbert, le patron du bar, fait du trafic de morphine. De leurs côtés Richard et Jacques avouent avoir peur car ils étaient en pourparlers avec Vasseur pour une combine destinée à l’écoulement de bouteilles de Bourgogne.

Amandine s'interroge. La découverte de leur relation serait-elle à l'origine d'un geste fatal de notre cher Maître ? Elle tremble également à l'idée que l’enquête s’oriente sur la dépendance à la morphine de l'avocat? Quant à Norbert, lui aussi vacille. Drogue et Bourgogne pourraient bien lui attirer des ennuis.

 

Documents