Université pour tous de Bourgogne

Chalon-sur-Saône

Histoire de la bombe atomique française

Histoire des techniques

buchalet albert

L’histoire de la bombe atomique française constitue une saga qui s’est étendue sur plus de 20 ans. Elle commence fin 1938, début 1939, pour se terminer le 13 février 1960 à Reggane, dans le Sahara Algérien.

Cette longue histoire se déroule à cheval sur le deuxième conflit mondial, ce qui va en faire une histoire mouvementée où le pouvoir des scientifiques va brusquement s’effacer et être remplacé par le pouvoir politique.

L’histoire se déroule en trois actes :

  • Acte 1 : de la fin de 1938 jusqu’à la défaite de juin 1940, c’est la période ou les scientifiques ont le pouvoir, celle des découvertes de la réaction de fission et de la réaction en chaine, et on peut dire que pendant cette période, l’équipe de France, constituée de Frédéric Joliot, Hans Halban et Lew Kowarski fait la course en tête du peloton des scientifiques du monde Occidental.

  • Acte 2 : à partir de juin 1940 et jusqu’au début de 1945, la recherche française est arrêtée, et les savants français exilés.

  • Acte 3 : début 1945, avec le retour en France des savants, le programme nucléaire français renait et progresse, avec la création du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) en octobre 1945 ; mais progressivement les politiques accaparent le pouvoir et prennent les décisions qui aboutiront, après bien des péripéties et hésitations, à l’explosion de « Gerboise Bleue », la première bombe atomique française, le 13 février 1960, à Reggane dans la Sahara Algérien.